L’EHPAD de Meymac

L’EHPAD de Meymac

Situation géographique

Situé à 50 Km de Tulle et à 20 Km d’Ussel, l’EHPAD de Meymac est implanté à proximité du centre ville de la commune dans un cadre de vie agréable.

Meymac , ville porte du Parc Naturel de Millevaches en Limousin, riche de belles demeures et de maisons de marchands de vins de Meymac près Bordeaux est dotée d’un environnement naturel exceptionnel (forêts, lacs et rivières).
En savoir + en consultant le site de la mairie

La commune compte 2 600 habitants et bénéficie de la proximité de l’autoroute A89 qui permet de rallier rapidement les villes de Clermont-Ferrand, Limoges, Tulle, Brive.     

L’accès de l’EHPAD s’effectue par l’avenue Limousine (direction LIMOGES) et au rond-point de la coulée verte.

 

Accueil permanent, accueil de jour et PASA

L’établissement dispose :
d’une capacité de 80 lits en HÉBERGEMENT PERMANENT répartis selon quatre unités de vie. En savoir +
d’un ACCUEIL DE JOUR d’une capacité de 6 places. En savoir +
• d’un PASA (Pôle d’Activités et de Soins Adaptés) d’une capacité de 14 places. En savoir +

Une vue aérienne de l’EHPAD de Meymac

Un peu d’histoire

Fondé par Antoine CHAZAL en 1613, l’hôpital de Meymac ou Hôtel Dieu était initialement situé à proximité de la mairie dans la rue encore nommée à ce jour « rue de l’Hôpital ». Soixante plus tard, Antoine DUPUY de Saint-Pardoux, curé de Meymac jugea l’Hôtel Dieu insuffisant et décida d’employer sa fortune à la construction d’un Hospice. Le bâtiment situé près de la porte du Rieu fut construit en lieu et place de sa maison patrimoniale.
L’Hospice édifié en 1681 a été transformé au fil du temps en maison de retraite et abrite aujourd’hui le Pôle culturel « Clau del pais » (médiathèque intercommunale). L’exiguïté,  la conception des locaux vieillissante et des équipements devenus inadaptés ne permettaient plus d’accueillir les personnes âgées dans de bonnes conditions. La reconstruction devenait une nécessité et celle-ci fut concrétisée en 2004 sur site extérieur « Place de la Coulée vert ». La maison de retraite évoluait désormais en EHPAD, Établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes.  

Aujourd’hui, c’est un établissement public médico-social autonome entrant dans la catégorie des Établissements sociaux et médico-sociaux tels que définis dans la loi 2002-2 du 2 janvier 2002. Il est administré par un Conseil d’Administration et dirigé par une directrice qui assure la gestion administrative, financière et technique. S’ajoutent des instances telles que le conseil de la vie sociale, le comité technique d’Établissement et le comité d’hygiène de sécurité et des conditions du travail. Son personnel relève du statut de la fonction publique hospitalière.

Dans des locaux neufs et fonctionnels, l’hébergement est réparti sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée, il accueille les résidents des unités de vie A, B et C et au 1er étage les résidents de l’unité de vie D.

L’Établissement relève de la réglementation applicable aux Établissements recevant du public, type J, et à ce titre, il bénéficie d’un avis favorable de la commission de sécurité en date du 22 mars 2016. La surveillance de l’Établissement est assurée 24H/24H, notamment la nuit, par la présence de 2 agents.
    
Il est habilité au titre de l’aide sociale et accueille des personnes âgées dépendantes de plus de 60 ans (moins de 60 ans avec dérogation).
    
Sa mission est d’assurer l’hébergement de longue durée des personnes âgées ayant perdu une partie de leur autonomie de vie et dont l’état de santé nécessite des aides ponctuelles pour accomplir tous les actes de la vie courante.

 

Notre livret d’accueil :

View this publication on Calaméo
Publish at Calaméo or browse the library.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer